MEDACTHU

La gestion des catastrophes dans le projet MEDACTHU

Pour le Conseil Régional de Provence Alpes Côte d’Azur

Durant les deux dernières décennies, tandis que se multipliaient de grandes catastrophes en méditerranée, (Tremblement de terre d’Arménie, de Boumerdes, d’Al Hoceima, Innondations d’Arles, explosion d’AZF à Toulouse, les conflits armés du Liban) et dans le reste du monde (Asie du Sud Est), l’intervention humanitaire s’est progressivement imposée. Chacun a pu alors prendre conscience dans ce laps de temps que la Région était un bon niveau de territorialité pour lier les acteurs de la solidarité internationale  autour d’une ambition commune  en jouant sur leurs complémentarités.

Désireuse de participer au renforcement de la solidarité et au développement de la cohésion territoriale  du bassin méditerranéen, la  Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’est aujourd’hui résolument engagée, dans l’action internationale.

Elle peut désormais s’appuyer, pour instruire les demandes de subvention émanant des acteurs de la solidarité à l'international ou de l’intervention humanitaire, sur deux commissions de travail et d'études

La Commission solidarité, santé présidée par René Giorgetti

  • La commission développement économique, Europe relations internationales présidée par Jean-Louis Canal.
  • En tant que collectivité territoriale elle s'est dotée en 2005 d'une équipe technique opérationnelle composée de quatre agents regroupés en une Mission « Humanitaire International ».

Cette mission :

  • Assure l'animation et le secrétariat d'un Comité de pilotage « solidarité » composé des principales associations humanitaires ayant leur siège social ou une délégation en PACA . Ce comité est constitué auprès du conseil régional afin de définir et  coordonner les aides d'urgence de l'institution régionale au profit des populations sinistrées par les grandes catastrophes.
  • Met en œuvre en tant que chef de file le projet MEDACTHU.

Enfin, La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur peut s'appuyer :

  • Sur un collectif  régional dont font partie les associations locales et les institutions concourant à la gestion des crises liées aux risques majeurs pour conduire des actions en direct auprès des populations sinistrées (Tsunami, Liban...)
  • Sur la Société d’aménagement du canal de Provence pour relayer son action de solidarité internationale dans le domaine de la gestion des ressources hydriques.
  • Enfin, pour ce qui concerne les catastrophes naturelles  se produisant sur son propre territoire, sur une Mission Régionale « risques naturels » créée au sein de l’institution travaillant depuis cinq ans sur les risques d’inondations ainsi que sur des expériences acquises sur le terrain à l’occasion des grandes catastrophes de Vaison la Romaine, de la rupture des Digues du Rhône, ou encore des crues torrentielles en zone de Montagne.

Pour la Région Andalousie

La Région d’Andalousie souhaite acquérir des compétences complémentaires dans le domaine de la gestion des crises liées aux risques majeurs en s’engageant dans ce projet. Dés à présent elle peut lui apporter :

  • L’information territoriale de l’Andalousie, des études de risques, des méthodologies pour l’analyse du risque d’inondation des méthodologies concernant les plans d’urgence, des procédures d’alerte et de réquisition des secours, des informations sur le système 112 Andalucia, les centres de coordination opérationnels et les postes de commandement avancés.
  • La description des moyens et ressources mobilisables dans l’urgence, la structure de la base de données, les méthodologies utilisées lors de son élaboration et son intégration aux différents niveaux de territorialité, régional et national, l’application informatique commune.
  •  L’organisation de la communication en temps de crise et la cartographie des risques.
  • La participation au projet PIC INTERREG III B- Méditerranée Occidentale «  Elaboration et mise en place d’une stratégie commune entre acteurs locaux des régions de l’Arc Méditerranéen occidental en matière d’information et de sensibilisation des populations face aux risques. RINAMED »
  • La fourniture au profit d’opérateurs de matériels spécialisés de secours en cas de tremblement de terre.
  • L’expérience dans l’aide humanitaire acquise lors du tremblement de terre d’ Al  Hoceima au Maroc.

Pour La Région Sicile

La région Sicile met en place des critères de base sur les données ainsi qu’une méthodologie lui permettant d’’identifier les opérateurs de la gestion des crises sur son territoire et de cerner les ressources dont ils disposent pour intervenir. La région a engagée des actions dans le domaine de la prévision, de la prévention et des moyens de secours à acheminer lors des catastrophes .Elle assure le monitorage de la  sismicité  (Naro et à Agrigente) (à compléter par le partenaire en insistant sur la dimension action humanitaire à l’international et gestion des catastrophes).

 

Pour la Région de Thessalie

Thessalie participe au projet « Firetouris » proposé dans le cadre d’INTERREG C EAST qui concerne l’expérimentation d’un système destiné à mobiliser les acteurs locaux lors des périodes  de risque grave d’incendies. En participant à ce réseau elle souhaite développer ses compétences dans la gestion d’ensemble des crises liées aux risques majeurs.

 

Pour l’Hyper Préfecture d’Evrou-Rodopis

Très exposée au risque sismique, la Préfecture d’Evrou-Rodopis a récemment pris conscience de la nécessité de créer un réseau durable et conséquent regroupant tous les acteurs impliqués dans la gestion des situations de crises liées aux risques majeurs naturels ou anthropiques. Elle ne dispose pas à ce jour de structure spécialisée et ne s’est pas encore engagée dans des expérimentations grandeur nature. Ainsi, elle s’inscrit dans ce projet afin de traduire dans les faits sa réelle volonté. "Pour l’instant encore le manque d’une base de donnée accessible par tout le monde est un problème. Il y a un manque de coordination et de coopération lorsque survient une catastrophe. Le programme MEDACTHU viendra en aide pour améliorer cet aspect" (Extrait de la première conférence interrégionale MEDACTHU Marseille les 13 et 14 juin 2006).

 

Pour la Fondation pour la Recherche et l’Innovation Catalane

Son activité principale passe par la promotion de l'innovation, de la science et de la technologie et par le développement de la recherche. La Fondation travaille également sur des projets européens. Elle essaye d'inciter des organismes internationaux à s’installer dans la région. Pour ce qui concerne l'urgence, elle assiste et conseille les départements qui ont des projets spécifiques. Elle possède un département de gestion des crises comportant huit pôles d’activités : la prévention des incendies, la défense contre le terrorisme, la lutte contre l'incendie, la prise en charge des volontaires, la gestion des situations de crises, la planification et de protection des civils, la réalisation d’études spécifiques en réponse à une demande de la population, et enfin la prévention des catastrophes industrielles

 

Pour la Province de Terni

Au cours de ces dernières années les collectivités locales qui opèrent au niveau de la Province dans le domaine de la protection des civils ont constitué un réseau de compétences humaines et techniques qui est à l’origine du plan commun intégré pour la gestion des risques d’inondation et d’éboulement.  Ce réseau sera un élément dynamique pour la vie du projet MEDACTHU.
S’appuyant sur les compétences dont disposent ce réseau, la Province de Terni est en train de définir le cadre à partir duquel elle élaborera  son Plan d’Urgence Provincial. Dans le domaine de la planification, la  Province de Terni a déjà exercé ses compétences afin d’acquérir, gérer et élaborer des données territoriales regroupées au sein d’un SIG.

 

Pour la Région de Valence

A la date d’aujourd’hui la Région ne dispose pas de ligne d’action concrète à mettre en œuvre dans ce domaine. Le Projet MEDACTHU doit permettre de faire face à cette vacance.


Pour le BRGM

Le BRGM apporte son expérience dans:

  • La connaissance des phénomènes (aléas naturels, et événements) tels que la sismicité, les mouvements gravitaires (glissements de terrains, écroulements…), les risques de submersions (tempêtes et raz de marée) ;
  • L'évaluation des enjeux exposés (vies humaines, bâti, infrastructures et environnement), leur hiérarchisation et l'appréciation de leur vulnérabilité ;
  • Mais également pour la gestion de crise au niveau de l'organisation et de la mobilisation prévisionnelle de moyens.

L'expérience du BRGM se situe à 3 niveaux:

  • Au niveau national, le BRGM œuvre dans le cadre de la connaissance et de la prévention des risques naturels. Il est partie prenante dans la mise en œuvre du "Plan séisme national", en particulier par l'élaboration de scénarios sismiques départementaux
  • Dans le cadre de la coopération internationale, le BRGM est partie prenante dans plusieurs projets d'envergure tels que : la mise au point de scénarios d'alertes de raz-de marée ainsi que pour des opérations menées en partenariat avec les pays du sud de la Méditerranée tels que : l'étude en cours suite au séisme de Boummerdés en Algérie et suite au séisme d'Al Hocéima au Maroc
  • Dans le cadre de la coopération transfrontalière (INTERREG IIIA Alcotra) le BRGM est chef de file, pour la partie française, de deux projets : le projet EUROBASSIN sur les risques d'inondations et de mouvements de terrain de la Vallée de la Roya, le projet RIVES pour la gestion des crises et la protection civile en partenariat avec la Province de Cuneo et la Région Ligure.

haut de page

Actualités

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et…

côte à côte pour acheminer deux ambulances et un véhicule de secours et de lutte contre l’incendie...

La région soutient les réfugiés syriens…

Depuis le début de la révolte contre le régime syrien, les violences ont fait plus de 25 000...

© R?gion Provence-Alpes-C?te d'Azur 2007