MEDACTHU

Marché de l’artisanat dans Darna Kasserine, Maison de l’Economie Sociale et Solidaire, qui a accueilli les Rencontres

Les Troisièmes Rencontres de la Coopération Internationale de Kasserine du 31 mars 2014 au 03 avril 2014

(Publié le 28 avril 2014)

Communiqué de presse: Les Troisièmes Rencontres de la Coopération Internationale de Kasserine du 31 mars 2014 au 03 avril 2014

En juin 2011, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a décidé de soutenir la marche en avant vers la démocratie de la Tunisie.

Pour ce faire, elle a centré son action sur le Gouvernorat de Kasserine, territoire longtemps exclu de la dynamique nationale de développement et foyer de la révolution. Un accord-cadre de coopération a été signé entre la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Gouvernorat de Kasserine en février 2012. Un Comité de Programmation et de Suivi a été mis en place associant également la Région Toscane et la Commune de Kasserine.


·         l’action humanitaire qui vise à satisfaire les besoins essentiels d’une population extrêmement démunie ;

·         l’action médicale et paramédicale pour compenser le retard du dispositif de santé de base

·         l’action de préparation territoriale aux catastrophes visant à mettre en place un dispositif de secours adapté au territoire ;

·         le développement économique qui passe par l’adaptation de l’appareil de formation aux besoins du bassin d’emplois, par  la mobilisation des acteurs de l’économie sociale et solidaire et par la valorisation du patrimoine naturel, archéologique et culturel ;

·         l’action éducative et culturelle afin de permettre une réappropriation du patrimoine matériel et immatériel kasserinois et soutenir les usages des nouvelles technologies de l’information  au service de la démocratie tunisienne ;

·         la pratique d’une gouvernance locale ayant pour but d’accompagner le Gouvernorat de Kasserine dans la régionalisation voulue par les nouvelles autorités tunisiennes.


Cet effort engagé au lendemain de la révolution a été initié par le Gouvernement tunisien de transition. Trois ans plus tard, cette orientation est réaffirmée par le nouveau Gouvernement tunisien ; les partenaires de cette coopération (institutions et société civile) se sont donné rendez-vous à Kasserine pour les Troisièmes Rencontres de la Coopération internationale (du 31 mars au 3 avril 2014) pour dresser un bilan des actions menées depuis 2012 et tracer les perspectives pour les années 2014-2015.

Le budget total des opérations figurant dans ce bilan s’élève à plus de 1,2 millions d’euros de crédits programmés sur la période 2012-2013 pour plus d’une vingtaine d’opérations. Plus de la moitié de ces opérations ont été exécutées et sont portées en annexe de ce dossier de presse.


Lors de ces Troisièmes Rencontres, dix nouvelles opérations ont été présentées par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur tandis que 4 appels à projets seront lancés prochainement par la Région Toscane. L’engagement de ces deux régions sur cet exercice 2014 devrait être d’un montant total de 900 000 euros.


Ces Troisièmes Rencontres de la Coopération internationale ont permis à Monsieur Michel Vauzelle, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, en présence de Monsieur François Gouyette, Ambassadeur de France en Tunisie, de préciser les perspectives d’élargissement de cette coopération pour les années à venir. Les partenaires français et Italiens ont salué la vitalité de la démocratie tunisienne qui a su adopter sa nouvelle constitution de manière consensuelle. Ils ont également insisté sur leur volonté de promouvoir le co-développement et la co-localisation des entreprises. Ils ont marqué leur intérêt pour valoriser le patrimoine du Gouvernorat (classement au patrimoine de l’UNESCO). Les partenaires ont enfin témoigné de l’importance qu'’ils accordaient à la prise en compte des personnes handicapées dans les actions menées sur le territoire.


Quatre visites ont été organisées lors de ces Rencontres dans des lieux symboliques pour cette coopération, à savoir l’hôpital régional de Kasserine, le centre de stockage de la Direction régionale de l’Éducation, la Maison de l’Économie Sociale et Solidaire – Darna et le site archéologique de Sbeïtla.


Deux séances de travail en commission ont rassemblé plus d’une centaine de participants au sein de la Maison de l’Économie sociale et solidaire pour répondre aux trois questions suivantes :


·       En quoi l’économie sociale et solidaire peut-elle contribuer à la création d’emplois ?

·       Comment réussir un transfert progressif vers les autorités locales de compétences dans le domaine de la formation professionnelle ?

·       Quels moyens mutualiser afin de mieux se préparer à la gestion de crises ?


À l’issue de ces trois premières années de coopération, les quatre autorités locales ont affirmé l’intérêt qu'’il portait à cette expérimentation de gouvernance territoriale participative, caractérisée par la mise en œuvre d’outils d’identification des besoins (rencontres des sociétés civiles), de programmation (Comités institutionnels), et de suivi (tableau de bord). Ces instruments participatifs gages de transparence dans l’utilisation des fonds publics, s’inspirent largement du processus de contractualisation et de planification Français et de la gestion des programmes européens. Il est souhaitable que ce partenariat soit maintenant élargi à d’autres acteurs et bailleurs de fonds.



    © Rgion Provence-Alpes-Cte d'Azur 2007