MEDACTHU

Le projet MEDACTHU

Le projet MEDACTHU et le dossier de candidature ACTHUMMED

Les changements climatiques, l’urbanisation grandissante des zones côtières mais également la vulnérabilité de certaines populations ne disposant pas des moyens suffisants pour se prémunir des risques majeurs sont autant d'éléments qui viennent accroître en Méditerranée les conséquences des grandes catastrophes en terme humain et économique. A la détresse humaine s’ajoute le blocage au développement. Face à ces nouveaux enjeux, la mise en œuvre d'une réponse solidaire, concertée, pérenne et sans cesse plus professionnelle est devenue primordiale pour les régions qui font partie de ce vaste ensemble.

Le projet MEDACTHU (MEDiterranée ACTion HUManitaire) a été mis en œuvre, entre 2006 et 2008, afin de répondre à cette problématique. Il a permis de mettre à la disposition d’un réseau d’acteurs gestionnaires des crises liées aux risques majeurs des moyens technologiques, scientifiques matériels et humains. Lancé par la Région PACA, et soutenu par 7 partenaires méditerranéens, le projet MEDACTHU a porté sur un total de dépenses de 897 000 Euros, cofinancé par le FEDER à hauteur de 550 000 Euros. En 2009, la Région PACA a continué ce projet MEDACTHU sur ses fonds propres.

Lire la suite

Le projet Medacthu

Le projet MEDACTHU et le dossier de candidature ACTHUMMED

Les changements climatiques, l’urbanisation grandissante des zones côtières mais également la vulnérabilité de certaines populations ne disposant pas des moyens suffisants pour se prémunir des risques majeurs sont autant d'éléments qui viennent accroître en Méditerranée les conséquences des grandes catastrophes en terme humain et économique. A la détresse humaine s’ajoute le blocage au développement. Face à ces nouveaux enjeux, la mise en œuvre d'une réponse solidaire, concertée, pérenne et sans cesse plus professionnelle est devenue primordiale pour les régions qui font partie de ce vaste ensemble.

Le projet MEDACTHU (MEDiterranée ACTion HUManitaire) a été mis en œuvre, entre 2006 et 2008, afin de répondre à cette problématique. Il a permis de mettre à la disposition d’un réseau d’acteurs gestionnaires des crises liées aux risques majeurs des moyens technologiques, scientifiques matériels et humains. Lancé par la Région PACA, et soutenu par 7 partenaires méditerranéens, le projet MEDACTHU a porté sur un total de dépenses de 897 000 Euros, cofinancé par le FEDER à hauteur de 550 000 Euros. En 2009, la Région PACA a continué ce projet MEDACTHU sur ses fonds propres.

Forte de son expérience acquise dans le projet MEDACTHU, la Région a déposé, en octobre 2009, un dossier de candidature pour le projet européen ACTHUMMED, dans le cadre de l’appel à projet ENPI- MED. Ce projet ACTHUMMED reprend les recommandations du Consensus européen pour l’action humanitaire qui préconise une plus grande implication du niveau local dans la préparation à la gestion des catastrophes.
Ce projet regroupe, autour de la Région PACA, la Région d’Andalousie, l’Autorité Locale Préfectorale de Rhodope-Évros, la Direction de la Défense Civile du Liban,  l’École Nationale Supérieure des Officiers Sapeurs-Pompiers (ENSOSP), le Comité de Coopération Marseille Provence Méditerranée et la Société du Croissant Rouge Palestinien. Le coût total du projet s’élève à 1 992 000 Euros pour une durée de 48 mois.

Cette candidature est en cours d’examen par la Commission européenne.


Les réalisations de MEDACTHU

Grâce à MEDACTHU, un  réseau Euro-méditerranéen des gestionnaires de crises liées aux risques majeurs, a été créé.
Les sept régions de la rive Nord de la Méditerranée ont recueilli une masse d’informations jamais égalée sur la nature juridique, les coordonnées, les compétences et les pays d’intervention de plus de 900 acteurs intervenant dans le domaine de l’action humanitaire et solidaire en temps de crise, de post crise ou de reconstruction. Ces informations ont été numérisées pour donner naissance à la première Banque de Données sur les Gestionnaires de Crises liées aux Risques Majeurs en Méditerranée Occidentale. Un site a été ouvert, medacthu.regionpaca.fr, abritant cette banque de données. Grâce à la toile, n’importe qui dans le monde, professionnel ou simple particulier, peut instantanément, à partir du moteur de recherche, obtenir la liste des membres de ce réseau qui ont capacité à l’aider dans son action, au service du bien public. Ce site a accueilli au cours du dernier mois près de 13 000 visiteurs. Les Régions d’Andalousie, de Thessalie, de Sicile, en plus de participer au site commun, ont créé leur propre site.
Les études, deuxième grand volet de ce projet, ont conclu à la nécessité d’identifier et d’approfondir la connaissance des zones vulnérables d’intérêt humanitaire.
Petit à petit, du concept d’études sur les effets de sites, les partenaires sont progressivement passés au concept de simulation participative d’une gestion de la crise, sur des zones à fort enjeu humanitaire. Dans ce nouvel exercice, l’étude ne constitue plus que la partie amont d’un jeu de rôle, au sein duquel chaque acteur de la gestion de crise apprend des autres, et apprend aux autres.

Ce volet étude débouche sur un enseignement majeur, pour pouvoir donner une réponse adaptée aux catastrophes, il faut pouvoir parfaitement coller au terrain, et non pas seulement au terrain géographique mais aussi au terrain sociologique, politique et économique, rejoignant en cela les analyses exposées dans le cadre du Consensus Européen sur l’Action Humanitaire. Il faut à présent se préparer à un niveau territorial et local. Plus la connaissance de cet espace est précise et plus la gestion de la catastrophe gagne en efficacité. Sur ce point particulier, les partenaires ont pris conscience de la nécessité impérieuse de pouvoir disposer d’études précises sur la vulnérabilité du bâti, au minimum sur les zones dites d’intérêt humanitaire majeur. Enfin, il apparaît clairement au terme de ce projet, que des exercices participatifs de simulation de crises et d’assistance humanitaire internationale, comme L’opération «Vulcain», parce qu’ils procèdent de la définition d’un langage commun entre acteurs, constituent le moyen idoine pour se préparer territorialement à ces situations de crise. Lors de ce type d’exercice, tous les gestionnaires de la catastrophe se sentent concernés, et sans entrer dans des enjeux de pouvoir, se mettent à parler ce langage commun ; le langage de la solidarité à l’international et de la complémentarité de leurs interventions face à la catastrophe et à l’horreur, même si dans ces exercices, celles-ci ne sont encore que virtuelles.

En conclusion, le projet MEDACTHU a atteint sa cible. Il a, en effet, clairement fait apparaître le rôle que des collectivités territoriales de niveau I et II, pouvaient assumer pour se préparer en commun à ces situations tragiques, répondant en cela aux recommandations du Consensus européen pour l’action humanitaire et aux enjeux du programme Interreg III B MEDOCC.

La candidature ACTHUMMED 

Ce projet ACTHUMMED correspond à la priorité 2 du Programme IEVP Bassin Méditerranéen qui met l’accent sur des projets qui s’engagent à relever les défis environnementaux et notamment « les conséquences du changement climatique ». Parmi ces conséquences, les crises humanitaires avec leur victimes et leurs sans abris arrivent au premier plan de l’horreur. Le projet ACTHUMMED est un projet tourné vers la société civile qui veille à « consolider le processus de coopération durable au niveau du Bassin Méditerranéen en traitant les défis communs et en valorisant les potentialités endogènes ». Société civile et autorités territoriales se préparent à intervenir en pleine connaissance de cause. Le projet ACTHUMMED leur donnera en temps réel la capacité de collecter dans l’urgence des matériels présélectionnés pour une intervention sur leur propre territoire ou sur les autres territoires du Bassin Méditerranéen.
 
 
ACTHUMMED s’est fixé comme objectif spécifique d’impliquer fortement le niveau local aux côtés des autorités nationales dans le rapprochement des procédures, la mise en place de système de gestion commun, pour la préparation des désastres, l'évaluation des impacts et l'intervention conjointe en cas de catastrophe en amont et en aval de la crise.
 
   
Les principales activités prévues par ACTHUMMED sont les suivantes :
 
·          Des autorités locales en Méditerranée confortent par des mesures innovantes leur degré de préparation aux catastrophes
·          Des autorités locales et des ONG en Méditerranée s’engagent dans trois opérations de collecte et d’acheminement de matériel humanitaires au bénéfice de « populations sans abris » afin de tester leur capacité d'intervention collective.
·          Le niveau local agit durablement au sein du Conseil Méditerranéen pour la Préparation des Territoires aux Catastrophes et pour l’Action Humanitaire. 

Actualités

Le Conseil Régional expérimente la récupération d'unités centrales auprès des Lycées de la région à des fins humanitaires

A l’initiative de Madame Joelle FAGUER élue Déléguée à la Solidarité Internationale, la Mission Humanitaire International du Conseil régional...
[En savoir plus] (Publié le 30 juillet 2013)

La Région poursuit son action au bénéfice des réfugiés syriens par un nouveau partenariat avec l’ONG ACTED

La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur a décidé, voici six mois, d’intervenir pour venir en aide aux réfugiés syriens accueillis dans les pays...
[En savoir plus] (Publié le 20 juin 2013)

© R?gion Provence-Alpes-C?te d'Azur 2007